Certificat médical

Il y a depuis le 1er juillet de nouvelles dispositions

Ministère sports Plaquette Certificat Medical Oct 2016.pdf
Règlement médical Juin 2017

2 cas de figure peuvent se présenter

1. Première délivrance d’une licence à la FFE:
Nécessite la production d’un certificat médical datant de moins d’un an (au jour de la demande) , attestant l’absence de contre-indication à la pratique du sport, ou le cas échéant, de l’escrime.
Lorsque la licence sollicitée permet la participation aux compétitions, le certificat médical doit comporter la mention « en compétition »

2. Renouvellement de licence (si la licence est prise à la FFE chaque année , sans interruption):
a. Présentation d’un certificat médical datant de moins d’un an (au jour de la demande) , tous les 3 ans
b. Les années où le certificat médical n’est pas exigé, le sportif renseigne un questionnaire de santé: Auto-questionnaire cerfa 05-17527446048
> en présence de réponse positive au questionnaire, l’escrimeur doit montrer son questionnaire renseigné au médecin et produire un nouveau certificat médical attestant de l’absence de contre-indication pour obtenir le renouvellement de la licence
> si toutes les réponses sont négatives, l’escrimeur remettra au club une attestation qui permettra d’effectuer la demande de licence D Modèle Attestation auto-questionnaire 05-17.pdf

Cas particulier des escrimeurs (tireurs) vétérans (40 ans ou plus au cours de la saison sportive) :
La population croissante d’escrimeurs de plus en plus âgés, dont certains atteints de maladies chroniques et / ou pratiquant des compétitions et la survenue de plusieurs accidents cardiaques a conduit la fédération à proposer l’utilisation obligatoire pour les escrimeurs vétérans (compétiteurs ou non et enseignants), d’un « Formulaire spécifique de non contre-indication vétéran»
Il a pour objectif de sensibiliser autant les médecins que les tireurs vétérans sur les risques existants et sur l’intérêt d’un bilan médical sérieux.
Ce certificat doit être rempli et signé par le tireur puis complété et signé par son médecin, qui choisira, en fonction du type de pratique (compétitive ou non) et des facteurs de risque de chaque personne, de demander ou non des examens complémentaires (biologiques, ECG, épreuve d’effort…).
CACI vétéran 2017-18.pdf